Le cépage le plus mal aimé de la région n’a pas dit son dernier mot. Une association vient de voir le jour, Carignan Renaissance, pour sa reconnaissance.

Ils en ont marre. Ras-le-bol d’écouter tout et n’importe quoi sur ce cépage emblématique du Languedoc-Roussillon qu’on accuse de tous les maux. Voilà quelques années, qu’ils sont une poignée de vignerons à oser faire du 100 % carignan et à le dire. Un défi à l’entendement pour certains, une prise de conscience salutaire pour d’autres. Mais voilà, pour se faire entendre, mieux vaut parler d’une seule et même voix. C’est le but de l’association Carignan Renaissance, créée en 2004 puis mise en sommeil, qui a fait mardi dernier son retour sur le devant de la scène avec une réunion ’au sommet’ à Narbonne.

Extrait de l’article de L’Indépendant. Continuez la lecture ici