Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

0 | 15

jeudi 22 janvier 2015

CarignanS @ Millésime Bio Montpellier

Clos du Gravillas* - Hall B2 Stand 1
Château de Cazeneuve - Hall B2 Stand 141
Marc Kreydenweiss - Hall B2 Stand 193
Maison Cazes - Hall B2 Stand 210
Château la Liquière* - Hall B2 Stand 12
Clos de l’Aneilh - Hall B2 Stand 21
Château la Baronne - Hall B2 Stand 40
Domaine Bertrand Bergé* - Hall B2 Stand 81
Château Montfin* - Hall B2 Stand 88

Domaine de l’Ancienne Mercerie - Hall B2 Stand 114
Domaine les Éminades* - Hall B3 Stand 390.
Mas Consience - Hall B2 Hall 116
Domaine Monplézy - Hall B2 Stand 140
Domaine de L’Ocre Rouge - Hall B2 Stand 161
Abbaye de Valmagne - Hall B2 Stand 183
Domaine d’Aupilhac - Hall B2 Stand 208

Clos des Boutes* - Hall B3 Stand 375
Plan de l’Homme* - Hall B3 Stand 398

Vignoble du Loup Blanc - Hall B3 Stand 373
Domaine de Cébène* - Hall B3 Stand 335
Domaine d’Éole - Hall B3 Stand 269
Mas des Chimères - Hall B3 Stand 281
Le Clos des Jarres* - Hall B3 Stand 289
Château de Caraguilhes - Hall B3 Stand 306
Mas Gabriel* - Hall B3 Stand 309
Domaine Stella Nova* - Hall B3 Stand 314
Domaine Sainte Croix* - Hall B3 Stand 341

Olivier Pithon - Hall B3 Stand 373
Val Auclair - Hall B3 Stand 382
Clot de l’Oum - Hall B3 Stand 425
Les Clos Perdus - Hall B3 Stand 444
Khalkhal-Pamiès - Hall B3 Stand 464
La Rouviole - Hall B3 Stand 469
Domaine Bordes - Hall B3 Stand 483
Domaine d’Émile et Rose - Hall B3 Stand 482

Mas Peyre - Hall B4 Stand 526
Domaine La Rourède - Hall B4 Stand 555
Domaines Auriol - Hall B4 Stand 554
Roc des Anges - Hall B4 Stand 553
Domaine Gardiès - Hall B4 Stand 571
Clos des Vins d’Amour - Hall B4 Stand 595

ET EN « OFF »

Domaine Rimbert*
Château Champ des Soeurs
*
Au Mas des Coquilloux
En face l’hotel de Verchant
274 chemin des Cauquilloux
34170 Castelnau le lez

LE 25 JANVIER de 14h à 19h LE 26 et 27 JANVIER de 9 h à 20h Entrée libre

Les OUTSIDERS à la Panacée
Clos du Gravillas*
Domaine Sainte Crois*
Domaine de Cébène*

Dimanche 25 janvier 2015, 18h à 23 h
14 rue de l’Ecole de Pharmacie, 34000 Montpellier

BIOTOP Wines à Palavas les Flots
Domaine Le Conte des Floris*
Domaine Padié*

Lundi 26 janvier 14h à 19h
Mardi 27 janvier de 10h à 19h DÉGUST À SAINT JUST _ Mas Mellet*
Lundi 26 janvier 10h à 18h
La Cave 2
Route de Lunel Viel
34400 Saint Just

* Membres de CARIGNAN RENAISSANCE

Curieux du Carignan ? Gardez vos yeux ouverts, il y en a plein d’autres...

vendredi 10 octobre 2014

Visite du conservatoire du Carignan à Ferrals-les-Corbières

Le Carignan étant toujours un cépage de grande importance (et d’importance grandissante ?) pour les vignobles Méditerranéens, la Chambre d’Agriculture a mis en place plusieurs parcelles expérimentales dans la région du Languedoc-Roussillon, afin d’étudier le comportement de ce cépage. Une de ces parcelles de plusieurs hectares se trouve près de Ferrals dans les Corbières. En effet, sur ses sols argilo-calcaires, cette parcelle accueille deux études différentes, mises en place depuis 2003 :

  • Un seul clone de Carignan, planté sur dix portes greffes différents
  • Dix clones de Carignan, plantés sur le même porte-greffe (R110)

Conservatoire du Carignan - © Vinparleur 2014

Nous avons visité cette parcelle le 15 septembre, pour écouter les explications de notre « guide » de la Chambre d’Agriculture, et pour observer d’éventuelles différences entre les plants. Nous avions choisi cette date improbable pour observer le végétal et pour goûter les raisins à la veille des vendanges. Mais comme une véritable dégustation de baies de raisin nécessite beaucoup plus de préparation et un protocole très rigoureux, nous nous sommes rapidement concentrés sur le végétal, ne goûtant les fruits que par simple curiosité, par gourmandise et pour avoir une idée approximative de leur maturité…

En descendant entre les rangs de vignes, nous nous sommes prêtés à l’observation proposée en évaluant l’aspect du végétal ainsi que la vigueur des souches sur une échelle allant de 1 à 3 (3 étant la meilleure note).

Dans la partie « porte-greffe » de la plantation, les différences semblaient devenir rapidement évidentes. Chaque porte-greffe étant représenté par 10 groupes de 10 souches, plantées de façon aléatoire dans la parcelle, l’observation d’à peu prêt la moitié de la plantation nous a permis d’établir quelques conclusions (prudentes), ainsi que nos propres statistiques en fin de journée : • Le porte-greffe choisi semble avoir une assez forte influence sur l’expression et l’épanouissement du végétal. • Les porte-greffes Rupestris du Lot, 140RU et 110R ont obtenus les meilleurs notes (végétal vigoureux, souches régulières, peu ou pas de signes de fatigue du végétal), tandis que les porte-greffes Riparia, SO4 et 101 14 MGT semblaient systématiquement affaiblir la souche (végétal et hauteur de la souche faible, comportement irrégulier, végétal marqué par la sècheresse).

Conservatoire du Carignan - © Vinparleur 2014

Dans la partie « clone » de la parcelle, notre surprise fut plus grande. Nous étions en effet dans l’incapacité de différencier de manière significative la productivité et le comportement végétal des différents clones plantés sur le même porte-greffe. Au niveau de leur charge en fruits et de l’épanouissement de leur végétal, tous les clones semblaient davantage suivre les aspects du terroir (sols plus profonds, dalles rocheuses…) que leur patrimoine génétique. Si les études de la Chambre d’Agriculture, menées sur plusieurs années, trouvent quelques différences entre les clones par rapport à leur précocité et leur résistance à la sècheresse, elles confirment effectivement notre observation concernant la production : « il existe peu de différence entre les potentiels de production des clones ».

Dans l’ensemble, ce fut une journée très riche en échange et en informations. D’autres visites à différentes époques de l’année sont envisageables, afin d’approfondir nos observations et connaissances. Des parcelles semblables à celle de Ferrals, notamment à Gruissan et Fitou, nous attendent avec impatience pour révéler leurs secrets sur le Carignan.

mercredi 25 juin 2014

Réunion et dégustation au Mas Mellet - Costères de Nîmes

Au programme : des Carignans d’ici et des Carignans d’ailleurs...

Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014

mardi 29 avril 2014

Vendredi 02 mai - Journée mondiale du #Carignan !

mercredi 16 avril 2014

#Carignan Story : # 2011 : il est fort ce Fortant !

Après ma fabuleuse dégustation de la veille à Daumas Gassac, suivie d’un grand « tasting » prolongé par une brillante soirée organisée de mains de maître par Olivier Raynal des Caves du Roussillon assisté de l’expertise technique du maestro Hervé Bizeul, tout cela en prélude de Vinisud, j’avais décidé de me coucher raisonnablement tôt, c’est-à-dire avant minuit. La raison voulait en effet que je puisse me présenter parmi les premiers le lendemain matin à l’ouverture des portes du salon professionnel, afin de repérer les lieux.

Photo©MichelSmith

Car j’avais une mission délicate à accomplir. Pour la seconde fois cette année, je co-animais avec Sebastian Nickel le plus bénévolement du monde une conférence-dégustation (il y a un autre mot pour cela) dans l’importante zone du salon occupée par le mastodonte régional qu’est devenu Sud de France. Du tire-bouchon que j’ai mis dans ma poche (mille excuses) à la température des vins, tout avait été parfaitement organisé, je dois le dire : la salle était pleine à craquer, les échantillons choisis par nous illustraient bien les différentes approches autour du cépage méditerranéen, et quelques représentants de Carignan Renaissance étaient-là pour nous soutenir.

Continuez la lecture sur Les5duvin

vendredi 21 février 2014

#Carignan Story # 206 : À Millésime Bio, petites nouvelles du beau pestiféré.

Pareil à l’an qui s’en est allé, je vous ai déjà infligé mes découvertes à Millésime Bio Jeudi dernier. J’y reviens en axant mon propos sur le Carignan. Dans les travées du salon devenu désormais incontournable, je suis tombé sur de plus en plus de visiteurs intrigués par le cépage maudit, le pestiféré, le malotru, le pisseux, le roturier. Mes amis journalistes canadiens me paraissaient bien partis pour en faire une vedette prochaine et nombreux furent les confrères de toutes nationalités à me poser des questions à son sujet.

Tandis que des vignerons me vantaient leur vin de Pays d’Oc de pur Chardonnay, Sauvignon ou autre Cabernet, je me faisais un malin plaisir de leur rétorquer que tant que cette dénomination n’aura accepté que l’on fit un pur Carignan (le cépage y est toléré, mais pas seul) sous la couverture Pays d’Oc, je faisais le choix d’une grève sur le carreau. Ma décision était prise, unilatéralement, je ne goûterai plus, même sous la pression, tout Pays d’Oc réduisant le Carignan au simple rôle de figurant. Je sais, il ne faut jamais dire jamais…

Lire la suite ici

vendredi 21 février 2014

Le carignan, star incognito de Millésime Bio

Cépage sudiste trop longtemps galvaudé, puis négligé, le carignan prend sa revanche grâce à l’association Carignan Renaissance, qui organise une conférence ce mercredi 29 janvier dans le cadre du salon Millésime Bio.

“Carignan, le réveil d’un bel endormi” : c’est l’intitulé d’une conférence qui se déroule ce mercredi 29 janvier à 10h dans le cadre du salon Millésime Bio, à Montpellier. Elle est organisée par l’association Carignan Renaissance, dont le président, le journaliste Michel Smith, est depuis longtemps un fervent défenseur de ce cépage qui revient progressivement sur le devant de la scène, après de longues années de purgatoire.

Lire la suite sur Terre de Vins

jeudi 16 janvier 2014

Les fervents défenseurs du Carignan sortent des vignes

Le cépage le plus mal aimé de la région n’a pas dit son dernier mot. Une association vient de voir le jour, Carignan Renaissance, pour sa reconnaissance.

Ils en ont marre. Ras-le-bol d’écouter tout et n’importe quoi sur ce cépage emblématique du Languedoc-Roussillon qu’on accuse de tous les maux. Voilà quelques années, qu’ils sont une poignée de vignerons à oser faire du 100 % carignan et à le dire. Un défi à l’entendement pour certains, une prise de conscience salutaire pour d’autres. Mais voilà, pour se faire entendre, mieux vaut parler d’une seule et même voix. C’est le but de l’association Carignan Renaissance, créée en 2004 puis mise en sommeil, qui a fait mardi dernier son retour sur le devant de la scène avec une réunion ’au sommet’ à Narbonne.

Extrait de l’article de L’Indépendant. Continuez la lecture ici

mardi 10 décembre 2013

#Carignan pourquoi ? – Un début de réponse...

Pourquoi avoir créé le Carignan Day – journée internationale dédié au Carignan ? La réponse la plus spontanée serait certainement « pourquoi pas ». Le Carignan est un cépage noble qui s’aligne parfaitement avec le Cabernet sauvignon, le Chardonnay, le Grenache ou encore le Malbec, variétés de vigne qui ont déjà leurs propres « journée mondiale ». Alors, pourquoi écrire sur le Carignan, pourquoi le mettre en avant, pourquoi le défendre ?

Par défi d’abord Car on pourrait avoir l’impression, que c’est un cépage « pourchassé » et officiellement mis à l’écart. Une petite visite sur internet en donne un exemple : Tandis que sur un grand site dédié à la viticulture française le Carignan figure encore parmi les cépages rouges les plus plantés en France, il a mystérieusement disparu quelques pages plus loin, lors de la présentation des principaux arômes des cépages rouges. Ce cépage donnerait-il donc des vins inodores ? […]

Pour son goût « paysan chic » et « légume oublié » Fruits noirs et mûrs, odeurs de sous-bois et de terre, cuire et vieux bois, pruneaux, olive noire… une vieille bouteille de Carignan sur un fromage d’Époisses ou sur des Bécasses truffées représente un plaisir gustatif sans précédent. Rien de tel qu’un bon vrai Carignan (pourquoi pas en rosé cette fois ci ?) pour accompagner une salade de fèves d’Aguadulce, avec des Vitelottes sautés et une côte de porc Cul Noir du Limousin. Et si en plus vous connaissez le vigneron…

Lire la suite ici

0 | 15